ATP – Preview saison 2014

nadal ATP   Preview saison 2014

Après un long mois de trêve tennistique, les acteurs de la balle jaune se sont donnés rendez-vous en terre australienne ou débutera dans quelques jours le premier évènement majeur de la saison, l’Australian Open.
Si le quatuor Nadal, Djokovic, Murray, Federer risque bien de se partager tous les titres majeurs de cette année, il en demeure pas moins quelques questions sur l’état de forme, changement technique, mental de chacun.
A la même époque l’année dernière, tout le monde se demandait si Rafael Nadal allait recouvrer de sa blessure récurrente au genou, et d’aucuns pensaient qu’il aillait accomplir l’incroyable exploit de remporter 10 titres dont 2 GC et 5 Masters 1000 pendant la saison. Si bien que le majorquain se hisse de nouveau à la première place mondiale devançant Novak Djokovic. Rafa devrait être un redoutable adversaire encore cette année si ses genoux le laissent en paix.

En principal adversaire à suivre, Novak Djokovic, le serbe a fini l’année à la seconde place mondiale après avoir effectué un véritable marathon des courts tout au long de l’année (plus de 80 matches joués), si son bilan semble incroyable sur le papier avec une victoire sur Murray en finale de l’AO, les Masters de Londres, la coupe Davis… il reste quand même un goût d’inachevé sur les lèvres du serbe tant il ne lui manquait rien pour remporter les internationaux de France dans une finale étourdissante contre Nadal. Tant est si bien que le serbe a décidé de collaborer avec Boris Becker cette année, un mélange qui s’annonce détonnant. Bien évidemment Becker ne va pas révolutionner le tennis de Djokovic, techniquement et physiquement on voit difficilement comment quelqu’un pourrait améliorer les capacités du serbe tant elles sont déjà impressionnantes. B.B devrait par contre, travailler sur l’aspect mental de Nole pour tenter de lui faire passer ce cap psychologique qui l’empêche de devenir le joueur qui écrase absolument tout en grand chelem.

En parlant de cap psychologique à franchir, en voila un qui a enfin réussi à s’imposer dans son jardin de Wimbledon, Andy Murray. Avec cette victoire il a pris une nouvelle dimension en 2013, effaçant des tablettes l’ancienne victoire de Fred Perry pour écrire sa légende dans le plus mythique de tous les tournois ATP. Cependant l’année ne s’est pas terminée aussi bien qu’elle avait commencé pour l’écossais. Souffrant d’une blessure au dos, il a du subir une opération toujours fastidieuse qui a tronqué sa préparation. Il arrive en Australie avec beaucoup de points à rattraper dans une condition physique aux allures de grande interrogation. Murray n’en demeurera pas moins un redoutable adversaire, sans doute le meilleur défenseur/contreur de tout le circuit masculin mais il va devoir cravacher pour égaler sa formidable saison dernière.

Le dernier des 4 fantastiques, Roger Federer sort d’une saison peu convaincante en rapport à son palmarès. Le poids de l’âge commence à se faire sentir pour le suisse même si il refuse d’évoquer cet argument pour expliquer sa baisse de résultats. Cependant Federer est un formidable athlète, déjà érigé au rang de légende de son sport, il n’a plus rien à prouver, lui qui a dépassé la trentaine et qui concilie vie familiale et vie professionnelle au plus haut niveau. 2014 risque fort de marquer le renouveau de Roger tant il s’est préparé physiquement aux futures échéances. Il a engagé pour 6 mois Stefan Edberg comme conseiller plus que comme head coach, Edberg son idole d’enfance, celui qui pratiquait sans aucun doute le plus beau tennis à regarder du circuit. Espérons que cette collaboration débouche sur un nouveau Fed, plus offensif que l’année dernière, tentant plus souvent la prise de filet, car restons honnête, il ne gagnera plus les rallies de fond de court contre les 3 autres. Le suisse va devoir innover et puiser dans son immense panoplie technique pour espérer de nouveau gagner un titre majeur.

Enfin il convient de ne pas oublier les outsiders perpétuels qui auront tous leur chance selon les surfaces. Le plus dangereux, sans aucun doute Martin Del Potro, l’argentin a prouvé qu’il pouvait gagner contre tout le monde, si son physique le laisse en paix. Parmi l’armada de joueurs espagnols, Ferrer sera toujours là, le stakhanoviste des courts, même si il parait toujours limité en terme de talent, il reste un joueur formidable de constance capable d’embêter n’importe qui. Berdych, Tsonga, Gasquet et consort auront tous leur épingle à sortir du jeu si tant est que tous les paramètres seront réunis en leur faveur.

Pour suivre cette saison palpitante de tennis, on-parie vous propose une panoplie de bookmakers sur lesquels il est possible de jouer vos matches.
Toute l’équipe vous recommande particulièrement pour tous ceux qui aiment jouer les matches en live et suivre en vidéo les matches de se créer un compte sur bwin.fr, sans aucun doute le plus complet du marché en terme d’offre in play!

Inscrivez vous et profitez d’un bonus exceptionnel de 100€ sur Bwin

banniere bonus bwin ATP   Preview saison 2014

L’ARJEL interdit de nouveaux paris

paris truques arjel LARJEL interdit de nouveaux paris

 

 

L’affaire présumée des « paris truqués » concernant le match Cesson-Montpellier en handball a provoqué un sacré remue-ménage dans l’univers médiatico-sportif, beaucoup de bruit pour pas grand chose au final puisqu’aucune charge n’a été retenue contre la majorité des protagonistes impliqués (joueurs professionnels). Si l’affaire s’est largement essoufflée depuis dans la presse sportive, les retombées pour nous, parieurs, sont catastrophiques.

En effet, l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne pilotée par Jean François Vilotte a décidé d’interdire aux opérateurs sur le marché français de proposer des paris sur des matches ne présentant plus d’enjeu clair comme une relégation, promotion, accessit pour une coupe d’Europe, titre … Sont concernées pour l’instant les rencontres de rugby de top14, pro d2 ainsi que les matches de football et basketball. L’agence France presse a d’ores et déjà, en l’absence de tout communiqué officiel de l’ARJEL, annoncé que la commission statuera très bientôt le cas du volley-ball et du handball.

Une très mauvaise nouvelle, en somme, puisque l’offre paristique déjà très pauvre et de qualité insuffisante, va se voir amputée de nouveau de quelques marchés toujours appréciés des parieurs.

En agissant de la sorte, sous prétexte de protéger les mineurs et les dépendants maladifs au jeu, en minimisant le risque de mise sur des matches truqués,  l’ARJEL affaiblit toujours et encore un secteur promis à sa perte dans quelques temps.

La rédaction

Bonus exceptionnel France-pari

france pari logo Bonus exceptionnel France pari

En cette fin d’année France-pari offre à tous les nouveaux inscrits un superbe bonus, le plus haut du marché pour l’instant, de 170€.

Il se décompose de la manière suivante,

  • 150€ sur votre premier pari sportif, s’il est perdant France-pari vous rembourse le montant de ce pari à hauteur de 150€ maximum.
  • 10€ à l’activation du compte, il suffit d’envoyer vos documents pour faire valider le compte et vous serez crédité des 10€ de bonus.
  • 10€ sur vos premiers paris turf, placez simplement un pari turf et vous serez remboursés à hauteur de 10€ maximum s’il est perdant.

N’hésitez plus et rejoignez France-pari pour profiter de ce bonus exceptionnel qui ne devrait pas rester très longtemps à l’affiche.

france pari bonus Bonus exceptionnel France pari

Pronostic Foot Femmes Jeux olympiques de Londres 2012

Du 25 juillet au 9 août se déroule les jeux olympiques de foot féminin à Londres. Très difficile de prévoir qui gagnera la médaille d’or tant 4 nations semblent avoir un niveau de jeu équivalent (USA, France, Japon, Brésil). Si les françaises n’ont pas eu un tirage facile en tombant dans la poule G (celles des Etats Unis), on peut se dire que nos joueuses tricolores devraient s’en sortir face aux colombiennes et à la Corée du nord. Dominatrice lors de leurs matchs amicaux, la bande à Louisa Nécib and co a donc une belle carte à jouer. Proposée à une cote de 10 par le PMU, la France devrait, non sans peine, arriver à se qualifier pour les demies finales de l’épreuve, une médaille semble à leur portée.

Au rayon des concurrentes, on retrouve les USA emmenée par leur gardienne Hope Solo, principale favorite à une cote de 3,25 sur bwin. Probables quart de finalistes, le Japon à 5,6 sur PMU et le brésil à 4 sur le site de Bwin font figure d’épouvantail dans cette compétition. D’autres outsiders risquent d’avoir leurs chances comme la Suède emmenée par l’attaquant Lyonnaise Lotta Schelin ou encore la Grande Bretagne qui essaiera de se montrer à la hauteur de son public.

Les principales cotes :

USA @ 3.25 sur Bwin

France @ 10 sur PMU

Japon @ 5,6 sur PMU

Brésil @ 4 sur Bwin

Suède @ 11 sur Bwin

Grande Bretagne @ 10 sur Bwin

 

Faîtes nous partager dès maintenant votre pronostic!

Revue des meilleurs tipsters de Betadvisor (1)

betadvisor Revue des meilleurs tipsters de Betadvisor (1)

Betadvisor ! vous vous en souvenez? Si ce n’est pas le cas, voici une piqûre de rappel.

Depuis quelques mois, le site de pronostics payants a bien évolué tout comme le classement de ses tipsters. Tout d’abord, l’entreprise basée à Levallois a mis en place l’option « 100% guaranteed profit ». Cette nouvelle option vous renouvelle gratuitement votre abonnement si le tipster que vous suivez n’est pas en positif au bout de 3 mois! Si en apparence, ce geste commercial paraît le bienvenu, il faut avoir le courage de continuer à suivre un tipster qui vous a mis dans le rouge lors des mois précédents!

Passons au plus important, les tipsters! Honneur tout d’abord au plus solide et régulier d’entre eux : Andrei Nitu. Nitu offre maintenant de sérieuses garanties avec plus de douze mois consécutifs en positif et un bilan annuel de plus de 6000 u gagnées (soit banque X 3). Andrei semble s’améliorer d’année en année au plus grand bonheur de ses abonnés. Seul point noir au tableau, l’influence de Nitu est telle que seulement 10 minutes après la publication du pick, le cut diminue ou augmente de plusieurs points. Autrement dit, les retardataires n’y trouveront pas leur compte.

Dans la même discipline, Milos Nusic a réussi une entrée fracassante en assurant une profitabilité équivalent à celle d’Andrei Nitu ( avec un yield aux alentours de 20%). Avec un seul mois en négatif au cours des 8 derniers mois, Milos semble une valeur sûre, ce qui explique pourquoi à l’heure actuelle son abonnement affiche complet. Même remarque que pour son collègue du dessus, un simple retard de 5 à 10 mns rend le pari impossible à suivre. Enfin, les analyses sont particulièrement difficiles à comprendre, la faute à son anglais approximatif !

Toujours en basketball, le petit nouveau Tesic sera à surveiller une fois que les principaux championnats européens auront débuté.

En rugby, l’indéboulonnable Laurent Marty est sans concurrent (Ben Cross étant actuellement en pause). Toujours aussi sérieux le français affiche une régularité des plus impressionnantes. Seul petit bémol, il est difficile de trouver des bookmakers qui permettent de miser de fortes sommes sur le rugby.

Le baseball semble enfin avoir trouvé son fer de lance en la personne de Mike McClain. Irrégulier en fin de saison dernière (probablement à cause des playoffs), le tipster baseball semble avoir trouvé un très bon rythme cette saison avec un excellent yield de 22% et des analyses très développées. On regrettera la publication un peu matinale de la plupart de ses pronostics (généralement en tout début de journée ou pendant la nuit).

En fin d’été nous vous recommandons de jeter un coup d’oeil à la section Football américain où Paul Morris sera attendu.

Dans les jours à venir, une revue des tipsters chevaux, football et tennis sera publiéé ! A très vite !

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien